Le Programme Intégré de Nganda – PIN

Présentation du Programme Intégré de Nganda – PIN

Initié à la suite de la campagne de solidarité lancée par le Gouvernement sénégalais lors de la sécheresse de 1972, le Projet Intégré de Nganda I fut rétrocédé à l’encadrement étatique de la promotion humaine de l’époque. L’échec de ce premier projet était essentiellement dû à l’absence d’études préalables et à la non implication des organisations paysannes.   Repris par l’USE à partir de 1984, sous le nom de Projet Intégré de Nganda II, les activités ont débuté par des dons de vivres d’urgence. Aujourd’hui, il couvre les domaines suivants : l’hydraulique villageoise, les banques de céréales, le maraîchage, l’allégement des travaux de la femme, l’alphabétisation, la promotion féminine, la production animale, la formation professionnelle, la santé, la protection de la nature et les activités culturelles.     Dans les domaines précités, le projet s’est spécialisé dans la formation, l’appui aux activités productives et aux activités socio-éducatives. A l’image du PIP, les femmes et les jeunes beaucoup plus engagés autour des projets communautaires ont constitué les principales cibles. Grâce à l’alphabétisation, ils commencent à s’affirmer dans les villages. Leur pouvoir économique s’est nettement amélioré avec les projets productifs tels que : embouche, jardins maraîchers, petit commerce etc.